LA GRÂCE—QU'EST CE QUE C'EST?

Grace_What_Is_It__LA_GRÂCE_Qu'est_Ce_Que_C'est

LA GRÂCE  -- QU’EST CE QUE C’EST?

Droit D’auteur Š 2009 Trumpet Ministries, Inc. Tout droits réservés

Traduit par Marie Lachance

La grâce peut ętre le terme le plus généralement utilisée dans l’enseignement chrétien.  Peut ętre le mot le plus souvent employé par toutes les persuasions chrétiennes en décrivant la nouvelle Alliance.   Il est notre point de vue que nous ne définissons pas le terme correctement.   Nous avons, comme Jude a prévenu, travesti la grâce de Dieu en débauche.   Notre compréhension incorrecte de la grâce Divine a créé le chaos moral dans les églises, et par conséquent, dans la société séculaire qui, consciemment ou pas, regardent aux églises chrétiennes pour les directives morales. 

LA GRÂCE  -- QU’EST CE QUE C’EST?

Car la loi a été donnée par Moďse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.  (Jean :17)

Nous avons, dans le verset ci-dessus, deux expressions de la volonté de Dieu.   La premičre est la loi de Moďse.   La seconde est la  grâce et la vérité;  pas seulement la grâce, mais la grâce et la vérité. 

Il se peut que la plupart des chrétiens soient au courant du fait qu’habituellement la Loi de Moďse est considérée comme les cinq premiers livres de la Bible.   En réalité, une bonne partie des cinq premiers livres est histoire et point la Loi. 

L'aspect le plus célébré de la Loi de Moďse est les Dix Commandements.   Les Dix Commandements sont l'Alliance du Seigneur Dieu avec Israël.   C’est pour cette raison que le coffre, dans lequel les deux tablettes de pierre étaient contenues, était nommé l'Arche de l'Alliance. 

La Loi de Moďse était précise:  faites ceci et ne faites pas cela.   La Loi n'était pas accompagnée de la sagesse et de la puissance requises pour suivre les Commandements.   Puisque la nature adamique de l'homme est résistante aux Commandements de Dieu, le peuple Juif a fait ce qu'il pouvait dans plusieurs cas, mais les résultats n'étaient pas satisfaisants au Seigneur ou ŕ  l’adorateur consciencieux.   Pour le chercheur intense de la justice, tel que l'Apôtre Paul, la loi produisait des frustrations et de la condamnation plutôt qu'une bonne conscience.

Tout de męme, Dieu a exigé qu’elle soit respectée.  Plusieurs Juifs se réjouissaient de la loi et plusieurs ont fait d’énormes efforts pour lui ętre obéissants.   Jusqu’ŕ ce jour, la loi est exaltée.   Mais la loi est un lourd fardeau. 

Notez l'attitude des Juifs sur la loi:

Maintenant donc, pourquoi tentez-vous Dieu, en mettant sur le cou des disciples un joug que ni nos pčres ni nous n'avons pu porter?  (Actes 15:10 LSG)

La loi a été ajoutée pour contrôler les transgressions, jusqu'ŕ ce que vienne la Postérité ŕ qui la promesse faite ŕ Abraham serait accomplie.   La loi est vraiment une lumičre ŕ nos pieds.   Si on pouvait donner une loi qui amčnerait des personnes en faveur avec Dieu, elle serait la Loi de Moďse. 

Je pense que parfois les chrétiens ne réalisent pas quelle merveilleuse révélation de Dieu, est la Loi de Moďse.   Si le plan de Dieu était de réformer la nature adamique, Il aurait pu pardonner nos péchés par l'atonement du sang fait sur la croix, et ensuite nous donné la sagesse et la puissance de l'Esprit Saint pour nous aider ŕ surmonter les péchés de notre nature et obéir les commandements et les statuts donnés par Moďse. 

Mais Dieu n'a aucune intention de réformer la nature adamique de l'homme.   Dieu fait naître une nouvelle création, une création Divine créée sur le Corps et le Sang de Jésus-Christ.   La nouvelle Alliance change l'homme d'une âme vivante en un esprit vivifiant qui donne la vie.   Aucun ensemble de rčgles et de directives ne peuvent accomplir une telle transformation totale de la personnalité humaine. 

La grâce de Dieu en Jésus Christ est venue comme un soulagement aux Juifs, comme nous l’avons énoncé. 

Il n'a fait aucune différence entre nous et eux, ayant purifié leurs coeurs par la foi. Maintenant donc, pourquoi tentez-vous Dieu, en mettant sur le cou des disciples un joug que ni nos pčres ni nous n'avons pu porter?   Mais c'est par la grâce du Seigneur Jésus que nous croyons ętre sauvés, de la męme maničre qu'eux. (Actes 15:9-11 LSG)

Ce sens de soulagement a été reproduit sous une forme destructive pour nous, les Paďens.   Nous concevons la grâce, pas comme une opération de Dieu pour créer des personnes justes, des nouvelles créatures en Christ, tel que le Juif justifié regarderait naturellement la nouvelle Alliance, mais comme un pardon couvrant nos péchés.   C’est comme si Dieu avait arręté d’essayer de rendre les personnes justes et a étendu une amnistie complčte.   Maintenant, nous pouvons plaire ŕ Dieu et aller au ciel sans vraiment regarder notre conduite. 

Oh! , Nous devons essayer de faire le bien, mais Dieu nous sauve par "grâce," c’est ŕ dire, par une "amnistie" qui ne tient pas compte de notre conduite. 

Alors, nous avons le concept que le but de la loi est de nous montrer que nous ne pouvons pas plaire ŕ Dieu et que nous devons ętre acceptés de Lui seulement sur la base du pardon. 

Est-ce que j'ai présenté un exposé assez précis de la vision courante de la "grâce" ?

La Loi de Moďse nous a commandé de vivre dans la justice, mais la grâce et la vérité de Jésus Christ sont une amnistie, un pardon perpétuelle par lequel nous pouvons approcher Dieu et ętre reçu de Lui.

C'est vrai au début.   La Loi, l'esclave, nous a amenés ŕ Christ.  Maintenant, nous sommes ŕ l'école de Christ.   Nous n’avons plus ŕ ętre concernés par la Loi de Moďse. 

C'est exactement ici que le discernement chrétien s’est détourné des Écritures, n'identifiant pas le désir de Dieu sous la nouvelle Alliance.   Nous pensons que le désir de Dieu est de pardonner tous ceux qui reçoivent le pardon afin qu’ils puissent avoir le droit d’entrer au Paradis.   Ceci ne peut pas ętre plus contraire ŕ ce que Dieu recherche. 

Dieu ne recherche pas ŕ apporter des personnes au Paradis.   Ce n'est pas le but de la nouvelle Alliance.   Le but de la nouvelle Alliance est de transformer la personnalité humaine afin qu’elle obéisse, par sa nouvelle nature, la loi morale et éternelle de Dieu. 

Jusqu'ŕ ce que nous réalisions que le désir de Dieu dans le salut Chrétien est de transformer les croyants afin qu’ils puissent garder Ses lois morales, donnant naissance ŕ  la justice et ŕ la louange en présence des nations de la terre, nous avons peu de discernement de ce qui est censé prendre place en nous. 

Considérez maintenant comment loin entre eux sont ces deux discernements des désirs de Dieu. 

Le premier discernement est que Dieu veut que nous fassions une profession de foi en Jésus Christ, ainsi nous serons pardonnés et éligibles pour entrer au Paradis lorsque nous mourrons.

Le deuxičme discernement est que Dieu veut tellement transformer notre personnalité que nous deviendrions une nouvelle créature dans laquelle toutes choses anciennes sont passées et que nous soyons totalement devenues des choses nouvelles et de la nature Divine de Dieu. 

Pouvez-vous voir que ces deux discernements sont totalement différents?  Ils ne sont pas identiques du tout! 

Il y a tellement de brouillard qui se repose sur les pensées du peuple du Seigneur qu’il serait simplement d'accord avec les deux points de vue, ne réalisant pas qu’ils ne sont pas compatibles. 

Nous comprenons tous que Dieu nous a fait grâce (qui sous sa forme la plus plaisante, est le Seigneur Jésus Christ Lui-męme) afin d'accomplir la volonté de Dieu dans l'humanité, particuličrement dans Son Église.   Admettriez-vous que le but de la grâce est d'accomplir la volonté de Dieu en nous?

Regardons soigneusement le premier discernement:  Dieu veut nous pardonner afin que nous puissions aller au ciel quand nous mourrons.   Qu’est-ce que la grâce fait pour accomplir ce but? 

Afin de nous amener au ciel, la grâce du pardon nous est donnée.   En réalité, le point de vue historique de la grâce est que c'est seulement un pardon Divin.   L'agneau de Dieu qui enlčve les péchés du monde est devenu l'agneau de Dieu qui pardonne le péché du monde. 

Est-ce que je suis correct?  N’est-ce pas comme ça que nous regardons la grâce – comme un pardon, peu importe comment nous nous comportons?  Dieu a remarqué que nous ne pourrions pas garder Ses lois, alors Il a institué une période de grâce de pardon.   Le croyant vit dans un état de grâce, signifiant que Dieu ne considčre pas son comportement mais voit seulement la justice de Jésus Christ.   Avez-vous entendu cela pręché?

Étant donné la forte pression démoniaque que nous vivons aux États-Unis d'Amérique, si les croyants sont dits qu'ils sont dans un état de grâce parce qu'ils ont fait les quatre étapes du salut, comment vont-ils réagir quand ils seront tentés de pécher?

Vous savez comment ils vont agir.   Ils vont se courber ŕ la tentation car ils sont réassurés qu’ils n'entendront rien de négatif au Trône du Jugement de Christ mais ils vivront dans le Paradis pour toujours. 

La pornographie disponible sur l'Internet appelle beaucoup de chrétiens, les pasteurs et les membres de la congrégation.   Elle leur dit qu’ils peuvent se satisfaire ŕ chaque jour avec la convoitise sexuelle.  Bien, pourquoi pas?  La grâce les couvre.   Dieu les voit ŕ travers le Seigneur Jésus.   Que peut-il en découler de mal?

C'est lŕ oů nous en sommes aujourd'hui en Amérique.   Les non-sauvés qui regardent,  réalisent que les chrétiens sont pareils ŕ eux.   Les "Chrétiens ne sont pas parfaits, seulement pardonnés."  Les non-sauvés seraient des imbéciles pour ne pas accepter une telle proposition.   Faites seulement les quatre étapes du salut et presto!   Vous avez l’accčs au Ciel.   Si non, vous brűlerez dans l'enfer pour toujours. 

Pendant notre ministčre de prison, un jeune homme est venu ŕ la réunion.   Il avait l’air dure, croyez-moi.   Ŕ mi-chemin durant le service, il a commencé ŕ s’attendrir.   Avant que le service ait été terminé, il s’était joint ŕ nous. 

Il est venu aprčs et a dit au dirigeant de la réunion que son pčre est un pasteur.   Comme jeune homme, il est devenu tellement désillusionné avec l'hypocrisie et le péché dans la congrégation qu'il est parti loin dans le péché jusqu'ŕ en finir en prison ŕ sécurité maximum. 

Quand il a entendu la prédication du Royaume de Dieu et du comportement juste, il a réalisé que ce n’est pas toutes les églises qui vivent dans la convoitise et la désobéissance.   Il a promis lorsqu’il est sorti, d’essayer notre assemblée. 

Les églises en Amérique sont devenues des prisons d’esprits impurs parce que la grâce est définie en tant que pardon perpétuel.   Les croyants sont protégés par un état imperméable de grâce, une bulle dans laquelle ils vivent jusqu'ŕ ce qu'ils entrent leur château au Paradis. 

Comment réagiriez-vous si je vous disais que nous sommes dans l’erreur dans ce point de vue?  Ceci n'est pas la grâce Divine.   Ce n'est pas un pardon sans conditions ayant comme but final de faire notre maison éternelle dans le ciel.   Cette définition de grâce n'est pas biblique. 

Vous rappelez-vous le deuxičme discernement du désir de Dieu pour l’homme -- qui est l'enlčvement de sa vieille personnalité et la création d'une nouvelle personnalité dans laquelle toutes les choses sont de Dieu?

Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.  Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministčre de la réconciliation.  (II Corinthiens 5:17,18  LSG)

Maintenant, si la grâce Divine est la présence de Dieu par Jésus Christ pour accomplir le désir de Dieu, pouvez-vous voir clairement que la grâce ne peut pas ętre définie en tant que pardon perpétuel en vue de faire du Ciel notre maison éternelle?

Si l'intention de Dieu est de faire de nous une nouvelle créature, avec rien qui est indiqué au sujet d'aller au Ciel, alors seul le pardon n'est pas suffisant.   Il doit y avoir quelque chose d’additionnel ŕ recevoir.   Également, la coopération totale vis-ŕ-vis le croyant sont nécessaires pour q’une telle transformation puisse se produire.   Tandis que, dans la doctrine du pardon perpétuel, relativement peu de coopération est demandée du croyant.  Devenir une nouvelle créature indique un changement sévčre et parfois douloureux. 

Pouvez-vous voir également que définir la grâce comme un pardon perpétuel afin de nous admettre au ciel détruira l'intention de Dieu (si Son intention est en effet de nous changer d'une façon quelconque)?  Et c'est exactement ce qui se passe de nos jours.   Le vrai plan de Dieu du salut par Jésus Christ a été démoli ŕ cause d'une ambiguďté de la vraie nature de la grâce Divine.

La nouvelle Alliance inclut-elle le pardon de nos péchés du passé et de nos péchés du présent et du futur, si nous obéissons l'Esprit de Dieu? 

En effet, ils sont pardonnés. 

Parce que je pardonnerai leurs iniquités, Et que je ne me souviendrai plus de leurs péchés. (Hébreux 8:12 LSG)

Mais – et voici le point!   Le pardon des péchés n'est pas la question centrale de la nouvelle Alliance, car elle n'accomplit pas le but de Dieu de la transformation morale des personnes.   Elle ne les transforme pas ŕ l'image de Christ.   Plutôt, le but du pardon des péchés est de rendre possible le programme de la transformation.   La transformation est l'objectif Divin.   Cependant, Dieu ne pourrait pas changer notre personnalité si nous étions bloqués de sa vue en raison de la condamnation qui se repose sur nous. 

L'erreur, aujourd'hui, est celle de regarder le pardon de nos péchés en étant le désir central de Dieu, et nous avons ajouté l'idée que le résultat d'un tel pardon est la permission d'aller au ciel.   Ce n'est pas la nouvelle Alliance.   La nouvelle Alliance est l'écriture de la loi morale éternelle de Dieu, de laquelle la Loi de Moise était une forme abrégée, dans notre esprit et notre cœur.   Et le résultat de cette réécriture de notre personnalité est pour que nous puissions avoir une relation avec Dieu, peu importe oů nous sommes, particuličrement sur la terre, parce que c'est la terre qui est l'endroit approprié pour la race humaine – męme  la race humaine glorifiée. 

La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c'est que Dieu est lumičre, et qu'il n'y a point en lui de ténčbres.  Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténčbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité. Mais si nous marchons dans la lumičre, comme il est lui-męme dans la lumičre, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.  (I John 1:5-7 LSG)

Si vous examinez le passage ci-dessus, vous verrez que notre but est d’avoir une communion avec Dieu, pas une résidence dans le ciel.   Nous marchons dans la lumičre de la volonté parfaite de Dieu et ceci est la base ŕ notre communion avec Dieu.   En attendant, le sang de Jésus, Son Fils nous garde de la condamnation qui serait autrement sur nous ŕ cause du péché et de la propre volonté de notre personnalité qui n'ont pas été encore corrigés ŕ cet instant.

Maintenant, regardons ňu nous en sommes.   Nous avons dit que l'intention de Dieu, envers nous sous la nouvelle Alliance, est que nous puissions ętre transformés moralement jusqu'ŕ ce que nous soyons ŕ l'image de Jésus Christ.   Nous avons énoncé aussi que la grâce Divine est le moyen par lequel nous pouvons ętre transformés. 

Le problčme avec la Loi de Moďse était qu'il n'y avait aucune grâce Divine qui accompagnait la Loi qui avait été donnée, laissant ainsi l’adorateur ŕ garder les saints commandements dans sa propre nature adamique.   Mais la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ afin que nous puissions entrer avec succčs dans la nouvelle Alliance. 

Si la grâce est le moyen par lequel nous entrons dans la nouvelle Alliance, la sagesse et la puissance nécessaire pour notre entrer avec succčs dans l’Alliance doit alors ętre incluses dans la grâce. 

Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, Aprčs ces jours-lŕ, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leur esprit, Je les écrirai dans leur cœur; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple.  Aucun n'enseignera plus son concitoyen, Ni aucun son frčre, en disant: Connais le Seigneur! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu'au plus grand d'entre eux;   Parce que je pardonnerai leurs iniquités, Et que je ne me souviendrai plus de leurs péchés.  (Hébreux 8:10-12 LSG)

Et aussi:

Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la męme image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit.  (II Corinthiens 3:18 LSG)

"Sommes transformés en la męme image."

Et une autre fois:

Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés ŕ ętre semblables ŕ l'image de son Fils, afin que son Fils fűt le premier-né entre plusieurs frčres.  (Romans 8:29 LSG)

"Prédestinés ŕ ętre semblables ŕ l'image de son Fils."

Est-ce que vous voyez dans les passages ci-dessus que le cœur du salut Chrétien est le changement?  Est-il clair également qu'une grâce qui pardonne seulement ne peut pas produire ce que Dieu désir? 

Il n'y a aucun doute que Dieu prévoit que nous serons transformés ŕ la ressemblance du Seigneur, ŕ ętre changés ŕ l’image de Christ.  

Quelle grâce Dieu nous a-t-il donnée pour que nous puissions réussir dans le programme de transformation ŕ Son image? 

Le sang expié de Jésus Christ pardonne nos péchés pour que Dieu puisse continuer ŕ travailler avec nous, męme si plusieurs péchés et notre propre volonté demeurent dans notre personnalité. 

Le corps et le sang de Jésus Christ, qui sont la vie de la résurrection Divine, sont en nous. 

L'Esprit Saint nous sert de guide, de réconfort, et de puissance. 

Le témoignage des Apôtres de l'Agneau. 

L'expérience de la nouvelle-naissance. 

Tout ça fait partie de la grâce de Dieu envers nous.   Rien de cela n'était disponible ŕ ceux qui ont œuvré sous la Loi de Moďse. 

Aucun patriarche, prętre ou prophčte, sous la Loi de Moise, n'a eu l'expérience de Christ prenant naissance en lui.   Christ conçu et formé en nous est le Royaume de Dieu.  Christ conçu et formé en nous est, en effet, la totalité de la nouvelle Alliance.   C'est Christ, la Loi de Dieu, qui est écrit dans notre esprit, ainsi nous comprendrons la volonté de Dieu.   C'est Christ, la Loi de Dieu, qui est écrit dans notre cœur, ainsi nous pourrons ętre motivés ŕ faire la volonté de Dieu. 

Jésus Christ est la grâce éternelle de Dieu envers nous, pas simplement la grâce du pardon mais la grâce d'une nouvelle créature dans laquelle notre vieille nature est crucifiée avec Christ et notre nouvelle nature, faisant partie de la vie ressuscitée de Christ, vit ŕ la droite de Dieu. 

Ceux, qui tiennent le vieux point de vue, maintiennent vigoureusement qu’il n’y a rien que nous devons pour faire pour ętre sauvé mais seulement croire en Jésus.   Il a fait, fait, et fera toujours tout ce qui est nécessaire pour nous afin d’entrer dans la Gloire de Dieu.   Les écritures des Apôtres ne sont pas conformes ŕ cette compréhension du salut Chrétien.   Le Nouveau Testament contient des centaines de commandements que nous devons garder si Christ, qui Lui-męme est la nouvelle Alliance, doit ętre formé en nous. 

Nous devons prier.   Si nous trouvons que c’est difficile de prier sans cesser, comme les Apôtres le commandent, nous devons aller ŕ Dieu et demander la sagesse et la force dans la pričre. 

Nous devons étudier les Écritures.   Encore, Dieu nous aidera si nous Lui demandons.   Si nous ne prions pas mais nous lisons les Écritures (s'ils sont disponibles), nous n’irons nulle part en tant que chrétien.  

Nous devons nous rassembler avec des croyants ardents, si tels sont disponibles. 

Nous devons ętre administrés et administré ainsi le Christ peut se développer en nous et dans les autres. 

Nous devons mourir ŕ nos péchés par l'Esprit Saint. 

Nous devons donner de nos ressources matérielles, selon nos moyens, afin d'aider ceux dans le besoin. 

Nous devons obéir le Seigneur lorsqu’il nous dit d'aller ici ou de faire ceci ou cela. 

Nous devons nous nettoyer de toute corruption de la chair et de l'esprit. 

Nous devons rechercher la justice, rechercher la sainteté,  rechercher l’obéissance ŕ Dieu. 

Nous devons nous abstenir ŕ faire des choses qui font trébucher les autres. 

Nous devons nous abstenir de toute apparence du mal. 

Nous devons nous abstenir de l'immoralité, des disputes, de la calomnie, du bavardage, de la haine, de la jalousie, de la sorcellerie, de l'ivresse, et des autres signes de la nature adamique.   Si nous marchons dans l'Esprit de Dieu par la pričre, la foi, et l'obéissance,  l'Esprit nous rendra capable de surmonter les œuvres de la chair. 

Le Nouveau Testament contient des centaines de tels commandements. 

Mais ceux-lŕ ne sont pas de la nouvelle Alliance.   Ce sont des pratiques, certains d'entre eux tirés par les Apôtres de l’Ancien Testament, qui nous gardent devant le Seigneur afin que Christ puisse ętre formé en nous.   C'est Christ formé en nous, vivant en nous, qui est la nouvelle Alliance. 

Nous comprenons donc que définir la grâce comme un pardon perpétuel, non seulement manque la marque, mais elle amčne les croyants directement dans le péché.   Ils sont sous l'impression que Dieu ne voit pas leur comportement.   Il continue simplement ŕ les pardonner ŕ travers Christ jusqu’ŕ ce qu’ils, finalement, meurent et aillent vivre dans le ciel pour toujours. 

Puisque la tentation au péché est si forte dans notre pays, et se développe de plus en plus forte ŕ chaque jour, les églises Chrétiennes, dans plusieurs cas, exhibent les pires genres de comportements charnels.   Dans certains cas, les pasteurs sont devenus idiots, égoďstes, amis de l’argent, ne glorifiant pas le Seigneur mais se glorifiant eux-męmes.   Vous pouvez vous imaginer ce que Jésus Christ pense de ça.   La racine du problčme est une ambiguďté de la nature et du but de la grâce Divine. 

Le Seigneur Jésus revient bientôt.   Il ne vient pas "pour amener Sa mariée, qui  l’attend, au Paradis."  Ce n'est pas le but du retour du Seigneur.   Plutôt, le Seigneur vient pour rétablir la justice et la sainteté sur la terre. 

Le Seigneur ne reviendra pas seul.   Quand Il apparaîtra, Ses saints apparaîtront avec Lui.   Le Seigneur et Ses saints, Ses co-héritiers établiront le Royaume de Dieu sur la terre. 

Puisque ceci est la vraie vision des Écritures, pouvez-vous voir ŕ quel point c’est tout ŕ fait nécessaire que nous soyons transformés? 

Les gens d'églises d'aujourd'hui en Amérique, en grande partie, sont idiots, immatures, sautant de haut et en bas ŕ côté de leurs bancs pour se préparer ŕ un "enlčvement spontané immédiat."  Notre bon sens devrait nous dire qu’une préparation bien supérieure pour rencontrer le Seigneur, serait que nous pardonnions ŕ nos ennemis.   (Et que faire des vieillards et des infirmes.   Vont-ils ętre laissés parce qu'ils ne peuvent pas se pratiquer pour "l’enlčvement" ?  Quel non-sens!)

L’auteur d'un livre récent déclare que nous entrons dans un âge de déception.   Je le crois également.   De ce que je vois du mouvement charismatique, duquel je fais partie, nous sommes déjŕ dans la déception.   Les choses ne vont pas en amélioration. 

Récemment, un pasteur s'est tenu devant la congrégation et a rappelé comment les anciens pasteurs les avaient laissés mais qu’ils sont chanceux parce qu'il est resté avec eux.   (Pouvez vous imaginer Jésus ou l'Apôtre Paul agissant d'une telle façon?)  Ŕ cela, la congrégation a éclaté dans des applaudissements.   Il n’a pas glorifié le Seigneur.   Il se glorifiait lui-męme.  Tout ceci est idiotie et caractéristique de notre temps. 

Les gens sont confiants en eux-męmes, arrogants, supérieurs.   Ils fuiront n'importe qui, qui leurs disent qu'ils doivent se renier, prendre leur croix, et suivre le Seigneur Jésus.   Je suppose que c’est seulement les super-saints qui sont censés faire ça. 

La prédication de la grâce sans loi, se transforme dans les excčs les plus ridicules,  pendant que les pasteurs disent ŕ leurs congrégations qu’ils n’ont rien ŕ faire que croire et attendre "l’enlčvement."  Trčs peu du Nouveau Testament est exposé.   Dimanche aprčs dimanche "l’enlčvement,"  la supposée échappatoire éloignée des troubles, est souligné ŕ plusieurs reprises comme s'il avait comporté la majeure partie des textes du Nouveau Testament.   Ce n'est pas de la nourriture pour les agneaux ou les brebis. 

Il est évident que nous arrivons ŕ une fourche dans le chemin.   Pendant que le Seigneur commence ŕ déclarer le Royaume de Dieu et Sa justice, plusieurs pasteurs peuvent s'accrocher ŕ leurs déceptions causées par la crainte de perdre leur congrégation.   Il se peut que ce soit une bonne chose car chaque individu devront chercher la face de Dieu pour lui-męme afin de découvrir vraiment ce que la bible dévoile. 

Il se peut qu’une armée de Gédéon soit choisie parmi les rangs du Pentecôtisme, un restant guerrier.   Si oui, ils sont retirés de plus en plus loin de l'immaturité qui rčgne dans les églises qui maintiennent l'emphase sur la doctrine de la grâce anarchiste, sans loi – l’enlčvement -- et le Paradis.   Je doute que les congrégations, qui ne se détournent pas et ne commencent pas ŕ servir Dieu dans la justice, deviennent des synagogues de Satan.   Dans ce cas-ci, ils calomnieront l’œuvre véritable du Seigneur. 

Que pensez-vous du tout ceci?  Ętes-vous allés ŕ Jésus et lui avez-vous demandés de vous dévoiler la vérité?

Lisez le Nouveau Testament.   Voyez si l'emphase est sur une formule du salut, telle que les "quatre étapes."  Voyez si en effet le salut est censé ętre un ticket pour aller au ciel.   Recherchez ce point de vue dans les Écritures. 

Recherchez ensuite, les passages qui indiquent que le salut est quelque chose ŕ quoi nous devons travailler ŕ chaque jour.   Observez soigneusement pour les avertissements de l’Apôtre Paul, au sujet de ces croyants qui continuent dans le péché.   Voyez si Paul leur dit que ce n’est pas important s'ils vivent dans leur chair ou s'il souligne qu’ils se tiennent en danger de ne pas hériter le Royaume de Dieu. 

Oubliez l'enseignement d'aujourd'hui et relisez le Nouveau Testament.  Dites "Amen" ŕ chaque vers.  Oubliez  le Dispensationalisme et tout autre chose que vous avez déjŕ entendu. 

Je sais ceci est menaçant.   Personne ne veut croire qu’il a été dans  l’erreur pendant plusieurs années. 

Mais un véritable chercheur de la vérité, une personne d'intégrité, n’est pas dérangé par combien de temps il a pu avoir eu tort.   J'ai vu le Dr Ray Jarman revenir ŕ Christ lorsque son secrétaire lui a précisé la vérité de l’Évangile et ce aprčs plusieurs années dans un ministčre réussi.   Voici un homme d'intégrité!   Sa grande église s'est débarrassée de lui quand il a commencé ŕ dire la vérité. 

Il n'y a aucun problčme d’avoir été dans l’erreur pendant plusieurs années.   Mais il y a un sérieux problčme si nous sommes confrontés ŕ la vérité et ensuite ne pas avoir assez d'intégrité pour changer.   Męme si cela peut ętre embarrassant, Dieu va nous honorer, si nous sommes assez fidčles pour marcher dans la vérité peu importe ce que ça nous coűte. 

Si Dieu nous a montrés ŕ temps de faire un changement, nous sommes effectivement bénis.   Mais il n'y a absolument aucun bénéfice en quoi que ce soit en continuant dans ce que nous savons ętre incorrects.   Beaucoup d'âmes peuvent ętre en jeu, y compris notre propre famille, et nous ne voulons pas passer dans l'éternité sachant que nous avons été un faux témoin de Dieu! 

Je pręche depuis cinquante ans.   Mais j'aime penser que si je me trouvais dans l’erreur, je serais assez intčgre comme personne pour admettre que je n’étais pas correct et changer ce qui n’est pas biblique. 

On m’a reporté qu'un pasteur plus âgé, lorsqu’il a été confronté avec la fausseté de l'enseignement de "l’enlčvement", a dit ŕ cet effet, "Pourquoi ne laissez-vous pas un vieil homme ętre en paix?"

Ce n’est pas important la vérité, je veux ętre confortable.

Que Dieu nous délivre!   De toutes les personnes dans le monde, un pasteur de Jésus Christ doit ętre un chercheur de la vérité!   Pouvez-vous comprendre la raison?  Il est responsable du bien-ętre éternel des personnes. 

De nos jours, plusieurs d'entre nous sont hors du chemin.   Il faut changer.   Nous pręchons nos traditions, pas l’Évangile du Seigneur Jésus Christ.   Nous devons retourner au Seigneur, lui demander de nous révéler les Écritures, ensuite faire ce qu'Il commande. 

Il ne faut pas ętre un génie pour voir que le message de la grâce anarchique de notre jour n'a rien ŕ faire avec les Épîtres de Paul.   De męme que ça ne prend pas beaucoup de cervelles pour comprendre que les paroles de réconfort de Paul, aux saints de Thessalonique qui avaient des parentés décédées, n’avaient aucun rapport avec une trappe de fuite imaginaire pour ceux qui seraient sur la terre ŕ l'heure de l'Antéchrist et de la grande Tribulation.   Il n'y a rien du tout dans le texte du quatričme chapitre de premier livre aux Thesaloniciens qui suggčre une échappée des troubles pour les personnes déjŕ ressuscités des morts, et pourtant la tradition totalement non biblique de "l’enlčvement avant les tribulations" continue comme si elle était solidement appuyée par les commentaires les plus rigoureux.

Que tous les saints de Dieu examinent les Écritures et ensuite qu’ils se détournent de l’hérésie destructive de "l’enlčvement avant les tribulations".  Ceci laisse le croyant insouciant et non préparé ŕ faire face ŕ l’age des horreurs morales qui s’en vient.

La grâce – qu’est ce que c’est? La grâce est la puissance et la vertu de Dieu en action, ŕ travers Jésus Christ, pour prendre un homme pécheur, lui pardonner, et ensuite le recréer ŕ l’image de Dieu.